Comment espionner un compte Facebook à distance ou vérifier si votre profil a été piraté ?

 Comment espionner un compte Facebook à distance ou vérifier si votre profil a été piraté ?

Depuis ces dernières années, de nombreux parents privilégient l’utilisation d’un logiciel espion Facebook afin de contrôler à distance les messages rédigés par leur enfant/adolescent. Néanmoins, le piratage « illégitime » d’un profil est également un phénomène largement recensé. Quelles sont les méthodes efficaces et accessibles pour analyser les interactions d’un utilisateur mineur ? Comment vérifier si votre compte a été piraté ? Cet article répondra à ces questions pertinentes.

pirater le compte Facebook
pirater un compte Facebook

Pourquoi espionner un compte Facebook à distance ?

Les réseaux sociaux jouissent d’une popularité indiscutable auprès des internautes du monde entier. Si certaines statistiques publiées sur le site Bfmtv.com confirment une légère baisse du nombre de ses utilisateurs actifs, Facebook reste sans conteste l’espace communautaire le plus apprécié en France.

Désormais, les appels téléphoniques sont délaissés face à la disponibilité attrayante de nombreuses fonctionnalités de Facebook et Messenger :

  • Les appels vocaux ou en visio
  • L’envoi de messages instantanés 
  • La publication de séquences en direct 
  • La rédaction de « posts » destinée à tous les contacts ou un groupe spécifiques d’individus

Sans surprise, ces fonctionnalités séduisent particulièrement les jeunes utilisateurs où la communication et le partage de médias n’a jamais été aussi simple et rapide. Or, Facebook peut être également considéré comme un outil dangereux lorsqu’aucun contrôle parental n’est assuré. En effet, la propagation d’informations personnelles ou nuisibles pour certains utilisateurs n’est pas sans conséquences. Cet article publié sur le site Ladepeche.fr confirme le lien étroit entre de nombreux suicides et l’utilisation de réseaux sociaux… Et plus particulièrement celui de Facebook !

Le harcèlement et la présence de faux comptes gérés par des personnes majeurs aux intentions douteuses sont ainsi devenus des sujets inquiétants pour les parents. Le suivi permanent d’informations publiées est alors une véritable nécessité. Est-il possible de pirater le compte Facebook d’un enfant/adolescent en toute légalité ? La suite de cet article fera le point sur cette interrogative.

pirater le compte Facebook d’un enfant

Facebook et la législation concernant les utilisateurs mineurs

L’âge minimal pour s’inscrire sans accord parental sur le réseau social Facebook peut varier d’un pays à l’autre. Dans l’hexagone, cette caractéristique fut officiellement déterminée par l’Assemblée nationale en Février 2018. Ainsi, un adolescent doit être âgé de 15 ans ou plus pour créer son profil sans suivre de processus de vérification (autorisation écrite des parents et copie de la pièce d’identité). Une question sera alors naturellement évoquée : 

Est-il possible d’espionner le compte Facebook à distance en prenant en considération cette « majorité numérique » ? Oui, et cette solution est vivement conseillée !

En tant que parent ou tuteur légal, votre enfant est effectivement sous votre responsabilité. Cela implique des droits relatifs à la sécurité de votre protégé. La majorité numérique ne peut vous empêcher d’analyser la publication d’éléments ou le contenu de certaines conversations, et ce, malgré des réactions contrastées de la part de votre enfant. Cette stratégie apporte également un avantage considérable quant à l’éducation et la sélection des informations partagées où la confidentialité sera naturellement privilégiée par votre protégé. 

Vous l’aurez compris : espionner le compte Facebook ou Messenger d’un utilisateur mineur est un choix judicieux pour prévenir et éviter certaines situations complexes. 

Comment espionner un compte Facebook ou Messenger ?

En tant que parent ou tuteur légal, vous pourriez naturellement vous poser une autre question pertinente :

Faut-il être un expert en informatique pour procéder à un contrôle permanent d’un compte Facebook ou Messenger ? Absolument pas.

Outre la méthode consistant à hacker un compte FB, d’autres solutions vous permettront d’analyser chaque interaction et lire les messages Facebook d’un mineur.

Récupérer les identifiants de connexion de votre enfant/adolescent

Evidemment, les parents peuvent surveiller leur ado sur Facebook en récupérant les identifiants nécessaires (adresse e-mail et mot de passe). Un consentement dès la création du profil est indispensable. Néanmoins, cette méthode nécessite une connexion périodique afin d’accéder aux informations publiées et assurer une vérification approfondie. 

Utiliser un logiciel de surveillance parentale spécifique

Contrairement à certaines idées reçues, le contrôle à distance du compte Facebook ou Messenger d’un utilisateur mineur ne requiert aucune connaissance spécifique en programmation informatique… Du moins, si vous utilisez un logiciel de surveillance spécifique et efficace ! Notre logiciel Mspy répond particulièrement à ces attentes en garantissant une accessibilité optimale, et ce, quel que soit votre niveau de connaissance relatif aux réseaux sociaux.

Quelques étapes suffiront pour utiliser ce type de programmes :

  1. Télécharger un logiciel dédié depuis le site web officiel du service concerné.
  2. Installer le programme et paramétrer les informations requises (identifiants).
  3. Lancer le logiciel afin d’accéder à un « compte-rendu » général des messages et publications de votre enfant/adolescent.

Vous l’aurez compris, l’utilisation d’un logiciel de surveillance est une méthode accessible, rapide et surtout très efficace. Une nouvelle fois, notre solution Mspy ne manquera pas de vous satisfaire grâce à l’assurance d’une confidentialité totale des données présentées, mais aussi un rapport qualité/prix imbattable. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter nos différentes fiches produits pour appareils Android et iPhone. 

TÉLÉCHARGEZ L’APPLICATION

Est-il possible de pirater le compte Facebook d’un utilisateur majeur ?

Suivant certaines situations, vous pourriez être amené à vouloir pirater le compte Facebook ou Messenger d’un utilisateur majeur. Or, la législation française fait inévitablement référence au respect de la vie privée de chaque internaute. Le dépôt d’une plainte peut être effectué dans le cas échéant (cet article publié sur le site Francetvinfo.fr confirme l’accessibilité de ce droit relatif à la cybersécurité). 

En d’autres mots, espionner le Facebook de quelqu’un peut vous exposer à une sanction juridique et amende conséquentes (jusqu’à 15 000 euros et un an de prison). Certes, ces dispositions légales sembleront disproportionnées pour de nombreux lecteurs. Pourtant, la cybercriminalité et les tentatives de piratage deviennent toujours plus inquiétantes. 

Comment vérifier si votre compte Facebook a été piraté ?

La détection automatique de Facebook

Vous avez « retrouvé » des publications douteuses sur votre fil d’actualité ou certains de vos amis ont reçu des messages proposant un lien externe non-vérifié ? L’un de vos amis a remarqué que votre profil est visible en permanence sur Messenger ? Un hacker a sans doute réussi à pirater votre compte Facebook. 

Vous pourriez également recevoir un e-mail notifiant qu’une connexion inhabituelle à votre profil a été effectuée. Dans ce cas précis, analysez convenablement l’adresse de votre destinataire ; celle-ci doit impérativement présenter « @facebook.support.com ». SI vous avez des doutes, supprimez immédiatement ce courrier électronique (ou marquez-le en tant que Spam). Une mauvaise manipulation pourrait engendrer une autre tentative de piratage.

Votre géolocalisation est déterminante 

Votre géolocalisation est un facteur déterminant pour Facebook. Grâce à celui-ci, le réseau communautaire peut considérer une connexion comme inhabituelle et douteuse. Un hacker parviendra donc difficilement à pirater un message privé sur Facebook si son point d’accès est situé à l’étranger. L’adresse IP utilisée lors de ces manipulations malveillantes engendrera une déconnexion immédiate ou encore une vérification supplémentaire. 

Certains internautes victimes de piratage ne constatent aucune publication ou message douteux. Effectivement, la motivation des hackers n’est pas toujours basée sur la « simple perturbation » d’un service.

D’après cet article publié sur le site LCI.fr en 2018, Facebook comptabilisait plus de 50 millions de comptes piratés à travers le monde… Et la France n’est pas épargnée par ce phénomène inquiétant !

Quelle est la principale « source de motivation » des hackers ?

Internet est un immense espace digital où de nombreux contenus sont quotidiennement publiés. Toutefois, cet outil est également considéré comme une véritable opportunité pour les professionnels où la vente de produits et services à progressivement remplacé d’anciens modèles marketing. 

En suivant ce principe, vous pourrez rapidement comprendre que vos données personnelles valent de l’or. De nombreux pirates tentent de compromettre quotidiennement des comptes associés à des réseaux sociaux afin de récolter ces précieux sésames avant de les revendre sous forme de « répertoires de prospects ». Sans surprise, l’espace communautaire au pouce bleu est un choix judicieux avec ses innombrables informations personnelles stockées. L’utilisation d’un logiciel espion sur Facebook fera ici référence à une monétisation illégale de votre vie privée.

Quelques astuces efficaces pour limiter les risques de piratage

Ne négligez pas votre mot de passe

La majorité des internautes négligent leur mot de passe en sélectionnant un identifiant « trop accessible ». Ce choix permet parfois de faciliter la mémorisation de cet élément et éviter les difficultés relatives à la connexion. Pourtant, en sélectionnant votre date de naissance, par exemple, vous minimisez drastiquement la sécurité de votre compte. L’espionnage sur Facebook deviendra alors un réel jeu d’enfants pour les hackers. 

Choisir un mot de passe complexe est donc indispensable pour limiter les risques de piratage. Certains logiciels « gestionnaires de mots de passe » pourront vous assister lors de la sélection de cet identifiant. 

Privilégiez l’identification à 2 facteurs

A l’instar d’autres plateformes en ligne, le réseau social au pouce bleu permet de configurer l’accès à un profil via une identification à 2 facteurs. Cette solution nécessitera quelques secondes supplémentaires pour se connecter à un compte. Cependant, la sécurité gagnée est ici indiscutable pour éviter qu’un utilisateur malveillant parvienne à espionner les messages Facebook de quelqu’un… Ou les vôtres, par la même occasion !

Ne cliquez jamais sur un lien douteux

En naviguant sur le profil d’actualité de Facebook ou en ouvrant un message via Messenger, vous pourriez être invité à suivre un lien externe où des « opportunités immanquables » seront accessibles. Ces messages peuvent également concerner certains contenus promotionnels (campagnes Facebook Ads). L’utilisation d’un malware ou logiciel de piratage de Facebook pourrait corrompre immédiatement vos données personnelles. 

Vérifier chaque adresse URL est essentiel pour préserver votre protection. En cas de doute, il vous est possible de signaler un contenu ; n’hésitez pas à utiliser cette option si cela vous semble nécessaire. 

N’acceptez pas l’invitation de profils d’inconnus

Peu importe votre profil, vous pourriez recevoir des demandes d’ajout en ami envoyées par des utilisateurs que vous ne connaissez pas. Sans surprise, accepter ces invitations peut engendrer de lourdes conséquentes quant à la sécurité de votre compte. En effet, ces utilisateurs malintentionnés pourront facilement espionner chaque conversation Facebook et récolter vos données personnelles. 

Notez qu’il est possible de signaler des demandes d’ajout en ami douteuses auprès de Facebook… Pourquoi s’en priver ?

Analysez les invitations de « profils doublons »

Un autre risque fait référence aux invitations de « profils doublons » d’amis. Avant de valider ce type de demandes, n’hésitez pas à interroger le contact concerné afin de vérifier si celui-ci a volontairement créé un compte secondaire.

Une nouvelle fois, si cette invitation semble illégitime, signalez cette notification immédiatement à Facebook.

Faîtes le tri de vos courriers électroniques

Vous pourriez recevoir par e-mail une notification concernant un faux blocage de votre profil. Ces courriers électroniques vous inviteront parfois à résoudre cette problématique fictive en suivant un lien «  comment accéder à un compte Facebook ». Analysez rapidement l’adresse de l’émetteur afin de confirmer ou non la fiabilité d’un e-mail. 

Peu importe votre service de messagerie, la majorité de ces courriers seront automatiquement stockés dans votre boîte de réception « Spams ». 

Vérifiez chaque demande d’autorisation externe à Facebook

Enfin, de nombreux services sur le web permettent de réaliser automatiquement une inscription grâce à vos informations stockées sur Facebook. Une demande d’autorisation vous redirigeant directement vers le réseau social au pouce bleu confirmera ce processus. 

Si cette méthode semble idéale aux premiers abords, celle-ci permet à un service tiers de récolter de nombreuses données. La sécurité de votre compte peut donc être compromise ; privilégier les inscriptions et connexions sans remplissage automatique des formulaires est essentiel pour éviter qu’un hacker ne parvienne à voir la conversation Facebook des autres.

Mspy, une solution tout-en-un redoutable

Contrôler le compte de votre enfant sans vous ruiner !

Mspy

Contrairement à d’autres modèles concurrents, Mspy permet d’assurer un contrôle parental irréprochable, et ce, depuis des tarifs imbattables (à partir de 14,16 € par mois). Avec ou sans connaissances spécifiques, ce service est considéré comme l’un des leaders dans son domaine. 

TÉLÉCHARGEZ L’APPLICATION

Un contrôle parental compatible avec les applications les plus populaires

Peu importe le réseau social préféré de votre enfant, Mspy propose une parfaite comptabilité avec les applications les plus populaires telles que Facebook, Instagram, Snapchat, Whatsapp ou encore Skype. Le réglage de quelques paramètres sera suffisant pour analyser en permanence les interactions réalisées par votre enfant. Vous l’aurez compris : Mspy est une solution redoutablement accessible et efficace… Qu’attendez-vous pour en profiter ?

Surveillez à distance chaque appel ou SMS délivré/reçu

Outre le contrôle continu de plusieurs réseaux sociaux, Mspy vous permet également de surveiller à distance chaque appel ou SMS délivré/reçu via l’appareil de votre enfant. De plus, quelques clics vous permettront de géolocaliser avec précision l’équipement de votre protégé. Inutile donc de cumuler plusieurs abonnements pour garantir la sécurité de votre enfant et de son smartphone !

La compatibilité avec les appareils Android et iOS

Peu importe le modèle de smartphone concerné par votre contrôle parental, Mspy assure une compatibilité totale de ses services, et ce, avec ou sans Jailbreak. N’hésitez pas à consulter la section FAQ su site officiel afin d’obtenir des informations complémentaires.

La disponibilité permanente d’une assistance multilingue 

Vos connaissances en informatique sont limitées ou vous rencontrez un problème associé aux configurations initiales ? Inutile de paniquer, Mspy propose une assistance multilingue disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. 

Pour conclure

En tant que parent ou tuteur légal, il est désormais essentiel de contrôler périodiquement les interactions et conversations d’un utilisateur de Facebook mineur. Un logiciel de surveillance à distance pourra répondre à vos attentes, et ce, sans aucune connaissance nécessaire en informatique. 

Concernant la cybercriminalité, les conseils présentés dans cet article vous permettront d’optimiser la sécurité d’un compte Facebook afin d’éviter des tentatives de piratage toujours plus nombreuses. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *